Le choeur virtuel mis en scène
"Les glossolalies d'Orphée"

Créé pour le festival "Art Outsiders" 2002 organisé par la Maison Européenne de la photographie.

Grace à J.L Soret, les chanteurs virtuels ont acquis plus de présence scénique. Dans leur grand habit noir, ils représentent les portes de l'enfer où a disparu Eurydice. Dans cette pièce musicale de Jocelyne Kiss, les trois chanteurs réels, notre choeur virtuel , le décor produit en temps réel par M.Bret et M.H Tramus se sont remarquablement intégrés, dans une émotion partagée. Cette fois, les visages du choeur virtuel avaient chacun leur voix, (leur sortie sonore) , ce qui leur conférait plus de présence, et nous en étions très heureux.